Jusqu’au 30 septembre, remise de 30% sur toute la gamme avec le code promo FRESCO2022

Frescoryl Dentifrice naturel à croquer en pastille ou en poudre

Pour un dentifrice sans plastique

Un dentifrice sans plastique est moins nocif pour votre santé

Ces dernières années, une nouvelle préoccupation est apparue au sein de la population : le plastique. Mais nous ne parlons pas du plastique que nous connaissons tous et des controverses respectives qui les accompagnent comme les sacs, les emballages, etc. Nous parlons du plastique dans les produits cosmétiques et dans certains aliments.

Les plastiques ou microbilles de plastique dont nous allons parler dans cet article sont des “boules” de petite taille qui sont utilisées par de nombreuses marques de cosmétiques et introduites dans leurs produits. Hydratants, gels exfoliants, dentifrices… Les microbilles sont indétectables à l’œil dans certains produits car ils mesurent environ 1 millimètre, voire moins.

Pour imaginer l’ampleur du problème, il faut savoir que certains experts ont déterminé que les microbilles de plastique étaient le principal problème dans l’environnement l’année dernière.

Où se trouve le plastique dans le dentifrice?

Depuis les années 1980, un geste quotidien comme se brosser les dents peut être un petit déclencheur pour contribuer à l’augmentation de la matière plastique dans la mer.

Comme nous l’avons déjà mentionné, on trouve des microsphères ou des microbilles dans une variété de produits que nous utilisons régulièrement, en mettant en évidence les cosmétiques. L’un des produits phares qui contient ces “boules” est le dentifrice.

Lorsque notre dentifrice est granulé ou contient des cristaux blanchissants, il peut s’agir de microbilles. Généralement, il est incorporé sous forme de points bleus ou de granules blancs. La plupart du temps, ce n’est pas difficile à analyser si nous regardons de près notre dentifrice.

Où est le problème?

L’environnement

En effet, les minuscules particules contenues dans nos objets quotidiens comme le dentifrice finissent chaque année dans la mer et dans les espaces d’eau douce. Des milliards de ces microparticules finissent par se disperser dans les espaces naturels et les polluent lentement. Pour être un peu plus précis, on estime qu’en Europe, le milieu marin reçoit 8 627 tonnes de plastique provenant des microsphères des cosmétiques (selon l’étude de Greenpeace : Plastics in fish and seafood).

Les microsphères constituent un grave problème de contamination dans les zones marines et fluviales, car ces particules peuvent affecter la turbidité de l’eau, empêchant que celle-ci n’atteigne la température ou la clarté adaptée au développement de la vie.

Il ne s’agit pas seulement d’un problème environnemental. Le plastique qui finit dans nos océans est ingéré, par les animaux marins qui l’habitent. En conséquence, de manière irrémédiable, les êtres vivants sont “intoxiqués” par les microparticules et arrivent ensuite dans notre réfrigérateur pour être ingérés par nous.

Notre santé

Après avoir lu cet article, vous ne serez pas surpris d’apprendre que nous mangeons le plastique que nous fabriquons et dont nous nous débarrassons.

L’organisation Orb media (Agence de journalistes chargée de l’information et de la recherche sur les questions touchant la population) a mené une étude pour révéler combien de particules de microbilles une personne consomme par jour. Le résultat a été que les gens ont consommé 14 particules microbilles. La quantité est assez frappante, en général on estime qu’une personne peut manger 13.750 et 70.000 particules par an.

De plus, si vous souhaitez connaître le reste des ingrédients toxiques contenus dans le dentifrice, vous pouvez lire notre article de blog qui traite ce sujet.

Animaux

La petite faune marine et d’autres animaux beaucoup plus grands ingèrent ces microsphères, de sorte que les microbilles restent dans leur organisme.

Ce n’est que le début de ce processus, puisque les microbilles sont dans la chaîne alimentaire dès le moment où ils sont ingérés par les animaux. Les animaux qui ont ingéré de grandes quantités de plastiques provenant de la mer en sont donc porteurs. Le plus important, c’est qu’ils finissent par être ingérés par nous. Les microbilles finissent par être un cycle.

Comment pouvons-nous éviter ces problèmes

Nous pouvons éviter cela en achetant des marques de cosmétiques qui fabriquent leurs produits avec des dérivés du plastique et qui fabriquent des produits écologiques et biologiques. La meilleure option pour être sûr que nous achetons auprès de marques responsables serait de rechercher un certificat naturel.

En outre, il est de notre responsabilité, en tant que consommateurs, d’examiner les ingrédients des produits que nous utilisons.

Les microbilles se trouvent dans les ingrédients suivants, à base de pétrole :

  • Polyéthylène, répertorié comme Polyéthylène (PE).
  • Le polyéthylène glycol est généralement répertorié comme PEG- suivi d’un numéro, par exemple PEG-32.
  • Polyéthylène téréphtalate (PET)
  • Polyméthacrylate de méthyle (PMMA)

Le polypropylène, apparaît généralement sous la forme de polypropylène (PP).

Frescoryl

Le dentifrice à croquer Frescoryl est un produit fabriqué avec des ingrédients totalement naturels. De plus, il ne contient pas de fluor en raison de sa toxicité. Parmi les effets du comprimé, citons:

  • l'haleine fraîche
  • l’élimination du tartre
  • un puissant antibactérien
  • un effet adoucissant et bien plus encore…

Si vous voulez connaître tous les avantages qu’il peut vous apporter, vous pouvez consulter notre page sur les avantages.

Frescoryl ne contient pas non plus de parabènes ni d’additifs, ce qui en fait un dentifrice à 0% de toxicité. Les reconnaissances qu’elle a obtenues le confirment.

Cependant, Frescoryl ne se distingue pas seulement par la qualité de ses ingrédients. C’est le premier dentifrice que vous pouvez emporter partout avec vous. Il est facile à utiliser car vous pouvez l’utiliser sans eau et sans brosse.

Il n’est pas nécessaire d’ajouter qu’il est exempt de toutes sortes de plastiques, de microbilles de plastique et de particules.

Et vous ? Que pensez-vous des microbilles de plastique dans les cosmétiques ? Avez-vous commencé à changer vos habitudes ? Vous pouvez laisser dans les commentaires vos conseils pour les autres utilisateurs.

Bonne semaine !

 

Un dentifrice innovant sans eau ni brosse

Frescoryl, dentifrice naturel à croquer, sans eau ni brosse, s’utilise n’importe où, n’importe quand. Il vient en complément du brossage traditionnel.
Il ne comporte ni fluor, ni paraben et rafraîchit l’haleine.